flyers-download

 

Edito de la présidente


photo-cpsoret

Feu le 1% du CNFPT : rupture du lien de confiance et quadrature du cercle…

Réduire les coûts de formation, une gestion à court terme sans ambition d’investissement pour l’avenir des collectivités locales. C’est non seulement un engagement non tenu, mais surtout un choix contre-productif.

Les annonces du non rétablissement du 1% de la cotisation du CNFPT par le gouvernement sont plus qu’une déception. C’est un acte fort qui met en péril l’architecture de formation de plusieurs centaines de milliers de territoriaux qui, chaque année, sculptent leur parcours professionnel, aiguisent leurs compétences pour toujours mieux accompagner les populations à travers des services publics les plus efficaces possibles. Et agir positivement dans un environnement normatif et réglementaire de plus en plus étouffant. Résultat : le catalogue des formations sera sévèrement amputé et l’accès à la formation réduit. Ou du moins, l’écart se creusera entre les grandes collectivités qui pourront recourir à grands frais à des  organismes privés et  les petites et moyennes collectivités qui, en très grand nombre, délivrent un service de proximité et seront dans l’incapacité d’accéder à des solutions de substitution.

Oui, sans doute, des marges d’optimisation financière peuvent toujours être trouvées mais pas au détriment de la qualité du service rendu. Le moratoire du CNFPT pendant l’année 2015 aura ainsi été mis à profit. Mais le coup d’arrêt à la restauration du montant de la cotisation vient s’ajouter aux annonces de la campagne présidentielle qui visent à supprimer plusieurs centaines de milliers de postes de fonctionnaires. Qu’à cela ne tienne : réduisons le nombre d’agents d’accueil, d’auxiliaires de puéricultures, d’aides ménagères, de policiers municipaux, d’agents techniques spécialisés des écoles maternelles, de sapeur-pompiers,…

La territoriale en soi est « agile », mais n’ignorons pas les incidences majeures pour nos concitoyens les plus fragiles d’une réduction du périmètre des services à la population. Moins de services de proximité et moins d’agents formés : est-on certain de résoudre ainsi les difficultés sociales et sociétales que la France rencontre ?

Le Conseil d'Administration


Il faut avoir une musique en soi pour faire danser le monde
Friedrich Wilhelm Nietzsche


Actualités

Cliquez ici pour voir tous les articles proposés